Marine Dautier- portrait d’entrepeneur

Marine Dautier- portrait d’entrepeneur

marine-dautier-portrait-blogPlasticienne, mosaïste

Marine Dautier vient du graphisme, elle a travaillé en agence de communication comme directrice artistique, puis à son compte, jusqu’au jour où saturée par le métier, elle fait un bilan de compétence à l’OGACA, et se dessine une nouvelle voie : la mosaïque.

Sans connaissance en la matière, elle se forme à Paris chez Lule Amado. Et en même temps, conçoit deux bébés d’un coup. Elle prend ce temps nécessaire à la maternité, et repousse ce nouveau projet et ce désir d’artiste mosaïste.

En septembre 2011, Marine entre dans Artenréel, prête à aborder ce nouveau projet dans ce très bel atelier d’artiste qu’elle loue quai des pêcheurs où elle taille le marbre, l’assiette, la pâte de verre. Trois axes chevillent son désir : vendre des objets personnels et ludiques, contemporains et abstraits, en dé- posant des pièces dans des boutiques et galeries d’art, travailler avec des architectes pour la réalisation de frises, de crédences de salle de bain, donner des cours et stages dans son atelier et intervenir dans des écoles ou accueil de jour pour personnes âgées.

À Artenréel, elle trouve la ressource nécessaire pour apaiser ses doutes et ses questions redondantes. L’accompagnement qu’elle y trouve est comme un luxe, pour elle qui a connu les écueils d’être à son compte. Artenréel lui permet de concrétiser son projet sans lui couper son énergie ou sa motivation, au contraire. Elle dit qu’une question trouve toujours sa réponse et beaucoup plus simplement qu’elle ne l’imaginait.

Pour le moment, aucun projet collectif n’émerge encore, mais Marine reste fascinée par le réseau et le nombre de personnes qu’elle a croisées, toutes pleines de talents, de parcours passionnants. L’énergie qui se dégage depuis qu’elle est entrée à Artenréel, c’est l’envie de la rencontre et cet incroyable sentiment de ne pas être seule, de pouvoir partager et d’avancer ensemble. L’atelier « mou- vement coopératif » a été une révélation, comme si ce qu’elle res- sentait intérieurement prenait forme dans cette dimension sociale et solidaire, très humaine. Artenréel, c’est pour Marine, une grande rencontre et un des modèles de la société de demain, une forme d’espoir.

X