Céline Flieg alias La rainette loquace

Céline Flieg alias La rainette loquace
cflieg

Céline Flieg alias La rainette loquace : Chargée de communication culturelle

Après une licence de lettres modernes obtenue à l’université de Strasbourg, Céline est embauchée au TJP – Centre Dramatique National d’Alsace – d’abord comme vacataire chargée d’accueil billetterie puis très vite en tant que chargée de presse. Son évolution au sein du théâtre est rapide, elle va pendant dix ans être tour à tour chargée de diffusion puis chargée de communication et de presse.

En 2008, elle reprend une licence en design à la faculté d’arts, motivée par la communication dans son ensemble. Saisie en cours de formation par ses atouts et sa valeur ajoutée, à savoir sa connaissance des milieux de la culture et ses compétences en rédactionnel et graphisme, elle se sent mûre pour un nouvel élan. Elle quitte le théâtre en bonne entente et remplace pour dix mois une chargée de communication au sein d’une entreprise du tertiaire.

Dès septembre 2012, elle souhaite mettre à profit ses compétences, et choisit de le faire à Artenréel. Grâce aux premiers workshops et ateliers, elle cerne mieux les enjeux de la coopérative, au sein de laquelle elle développe une activité de communication, conseil en rédactionnel, support graphique, site internet et relations presse. Ses clients se trouvent principalement dans la culture : le festival Musica ou celui de Jazz manouche de Mulhouse, des compagnies de théâtre comme Actémobazar, Est-Ouest Théâtre ou encore la danseuse Olga Mesa.

Elle s’investit dans la vie coopérative, y fait de belles rencontres notamment grâce aux pôles métiers, qui sont comme un point de repère permettant l’échange. Elle affirme ne jamais refuser de donner un coup de pouce à d’autres ES qu’elle sollicite si besoin. L’échange de bonnes pratiques et de clients éventuels est de mise au sein des graphistes et rédacteurs.

Depuis son arrivée, il y a trois ans dans la CAE, Céline attendait de pouvoir expérimenter un projet collectif. Le projet du livre Artistes en coopérative arrive à point nommé avec l’envie de monter une maison d’édition au sein du pôle écriture/édition. Elle trouve sa place à la coordination du projet, car il est dans son caractère de prendre les choses en mains pour qu’elles avancent. Elle dit « dans le collectif, il faut quelqu’un qui plonge, coordonne même si ce n’est pas le décisionnaire. » C’est ce qu’elle fait en animant le projet avec verve en ce qui concerne le crowdfounding, pendant six semaines où elle a montré sa créativité, convaincue et convaincante.

Une sacrée aventure, une campagne qui a montré l’intérêt des personnes. Ce livre, c’est l’occasion pour elle de connaître un peu mieux la coopérative en prenant du recul par rapport aux choses passées, c’est selon elle, précieux pour la compréhension de l’outil CAE, que l’on soit dans ou à l’extérieur de la coopérative. Elle dit : « C’est une belle trace pour tous ceux qui sont ES, tous devraient l’avoir, car il peut donner envie de se lancer dans des projets. » 

Et l’avenir, Céline le voit en consolidation des acquis, devenir sociétaire car c’est pour elle une évidence. Les liens tissés, elle ne peut les envisager que de façon pérenne.

www.larainetteloquace.com

X