Partenaire associé au projet Léonardo

Partenaire associé au projet Léonardo
Nabil M’rad

Nabil M’rad

Nabil M’rad et Energies Alternatives

Aujourd’hui, il est toujours question d’innovations et d’expérimentations. À Marseille, dans certains quartiers, le chômage atteint 60%, face à cela, l’innovation est nécessaire, il faut rencontrer d’autres personnes pour inventer, créer de nouvelles choses.

Une coopérative est une entreprise, mais avec des valeurs qui nous animent. La démarche européenne est intéressante, mais à Marseille, on est face au Maghreb, notre intention doit être euro-méditerranéenne, on doit être dans du co-développement. L’enjeu de trans-nationalité en coopérative est un enjeu européen, une logique de co-développement. En France, on a tendance à vouloir apporter des modèles, mais en tant que français, on a beaucoup de leçons à prendre, soyons modestes. Energies Alternatives était le porteur d’un premier Leonardo (2008/10) qui a permis de transférer sa méthodologie, en adaptant le concept « d’entreprises partagées » aux différents contextes, en Suède, au Portugal, en Italie et en Suisse.

Dans ces pays, des initiatives ont germé puis évolué dans des directions parfois différentes. Ainsi en Italie, une fondation de l’Economie Sociale a été créée, en Suède , une coopérative est née, en Suisse, un incubateur de l’ESS a été lancé en 2009. Avec ce 2ème Leonardo, le sens est à l’ouverture, l’enrichissement, la recherche-action.

X